L’Assurance Invalidité pour les mineurs

Mesures médicales

L’A.I. prend en charge toutes les mesures médicales liées à une infirmité congénitale depuis la naissance, selon l’article 13 de la Loi sur l’Assurance Invalidité (LAI), jusqu’à l’âge de 20 ans révolus. Passé cet âge, les frais médicaux devront être pris en charge par l’Assurance Maladie individuelle. Un exemple particulier concerne les enfants hyperactifs : les mesures médicales touchant les enfants hyperactifs avec troubles associés sont prises en charge par l’A.I. Par contre, les frais médicaux concernant les enfants hyperactifs sans troubles associés ne seront pas pris en charge par l’A.I. et devront par conséquent être pris en charge par l’Assurance Maladie. Pour les autres handicaps et les médicaments, se renseigner auprès de l’Assurance Invalidité.

Allocation pour Impotence (API)

L’Allocation pour Impotence sert à couvrir les frais d’une personne qui a besoin de l’aide d’autrui pour les actes de la vie quotidienne (s’habiller, se laver, manger…) et/ou qui nécessite une surveillance, qui a besoin de quelqu’un pour avoir des contacts sociaux…
L’API peut être obtenue pour des enfants à partir de 2 – 3 ans. Car avant, c’est difficile de savoir comment un enfant va se développer. Il est donc rare qu’une mesure d’API soit attribuée à un enfant plus jeune, mais il vaut mieux se renseigner au cas par cas et surtout ne pas se laisser rebuter par le terme « impotence » utilisé pour cette prestation, terme qui date des débuts de la mise en œuvre de cette assurance sociale.

Moyens Auxiliaires

Ils comprennent : les chaises roulantes, le matériel pour malvoyants et malentendants, les chaussures spéciales… Différents magasins spécialisés proposent ce type de matériel
L’A.I. ne prend en charge, pour la Trisomie 21, que les moyens auxiliaires et l’impotence, tant qu’elle n’aura pas été officiellement ajoutée sur la liste de l’A.I. en tant qu’infirmité congénitale. Pour certains handicaps, l’A.I. prend en charge les couches à partir de 3 ans.

Contribution d’Assistance

Quand l’enfant est lourdement handicapé, qu’il est au bénéfice d’une API grave et des suppléments pour soins intenses, les parents peuvent demander l’examen de cette prestation, afin d’obtenir une aide pour la maison. Les parents deviennent ainsi des employeurs. Ils engagent du personnel, rémunéré par la Contribution d’Assistance, pour s’occuper de l’enfant, de jour comme de nuit.
La Contribution d’Assistance doit être demandée par les parents pour que l’A.I. étudie le droit à cette prestation.

Régimes spéciaux

C’est un dossier difficile qui doit être traité au cas par cas. En cas de doute, toujours se renseigner d’abord auprès du médecin traitant avant de faire une demande à l’AI.
Chaque enfant est différent et nécessite une prise en charge individuelle. Quoiqu’il en soit, il est important de prendre contact avec l’A.I. rapidement si l’enfant est né avec une infirmité congénitale ou un handicap, afin de ne pas passer à côté de prestations qui pourraient être dispensées et ainsi soulager, ne serait-ce que financièrement la prise en charge.

(source: www.insieme-ne.ch)

 Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter.